Malphas 2. Torture, luxure et lecture
  • Éditeur québécois

Croyez-le ou non, malgré les terribles événements qui ont perturbé la première semaine de cours, la session d’automne s’est poursuivie comme si de rien n’était au cégep de Malphas. On a même eu droit, au département de littérature, à un nouveau collègue, Michel Condé, qui a décidé de fonder un club de lecture. Je m’y suis aussitôt inscrit : quoi de mieux qu’une activité littéraire normale et tranquille pour oublier ce que j’ai vécu depuis mon arrivée à Saint-Trailouin ?
Pourtant, au cours de ces dernières semaines, je n’ai pas arrêté de penser au mystère qui entoure Malphas et l’homme qui est à l’origine du cégep, Rupert Archlax senior, et c’est pourquoi j’ai décidé de reprendre mon enquête avec l’aide de Simon Gracq, qui ne demande pas mieux.
Or, pendant que je cherche une façon de découvrir le lien qui semble unir Archlax senior à la vieille Fudd, une explication à l’odeur nauséabonde du cégep – encore plus persistante dans le local 1814 où le club de lecture se réunit – et ce qui se cache derrière la porte de métal dans le sous-sol du cégep, moi, Julien Sarkozy, j’ai de plus en plus la certitude que cette session, qui a si mal commencé, court maintenant à la catastrophe !

Table des matières

Table des matières
Malphas 2. Torture, luxure et lecture 1
1980 – Plan rapproché 13
CHAPITRE UN : En fait, je remplace un des vôtres 23
CHAPITRE DEUX : Il y a des bruits qui courent sur vous 39
Neuf heures trente-deux minutes plus tard 52
CHAPITRE TROIS : C’est tout l’effet que ça vous fait ? 55
Pendant ce temps 72
CHAPITRE QUATRE : C’est bien le club de lecture, ici ? 85
Cent huit minutes plus tard 104
CHAPITRE CINQ : Un regard d’approbation 109
CHAPITRE SIX : Comme s’il ressentait un vertige embêtant 119
CHAPITRE SEPT : Mais je cherche où je peux 135
CHAPITRE HUIT : Tu vas pleurer 145
Trois jours plus tôt 151
CHAPITRE NEUF : Ça en fait quatre qu’on est rendu 155
CHAPITRE DIX : La magie peut pas servir juste au sexe 169
Neuf heures douze minutes plus tard 189
CHAPITRE ONZE : Comme des milliers de mouches invisibles 193
CHAPITRE DOUZE : Je la mérite crissement pas 201
CHAPITRE TREIZE : Au moins réussir quelque chose 209
Quatre minutes plus tôt 232
CHAPITRE QUATORZE : Je regarde la clé 237
Deux cent quarante minutes plus tôt 251
CHAPITRE QUINZE : À sa droite se tient un monstre 255
CHAPITRE SEIZE : Seize en trente ans 279
CHAPITRE DIX-SEPT : Et comment, que c’est subversif ! 295
Soixante-sept minutes plus tôt 319
CHAPITRE DIX-HUT : Et pas de cachette cette fois 325
CHAPITRE DIX-NEUF : Le chaos avec un grand K 343
Dix-sept minutes plus tôt 356
CHAPITRE VINGT : Je pense qu’il faut dissoudre le club de lecture 361
Huit heures douze minutes plus tard 373
CHAPITRE VINGT ET UN : Tu me camoufles des choses en cachette 377
CHAPITRE VINGT-DEUX : Un extrait plutôt inoffensif, non ? 395
Pendant ce temps 403
CHAPITRE VINGT-TROIS : Il y a un adolescent étendu à l’intérieur 409
CHAPITRE VINGT-QUATRE : Comme si les cordes vocales vibraient dans de la boue 425
Quarante-neuf heures et trente-huit minutes plus tard 443
CHAPITRE VINGT-CINQ : Tous les nouveaux citoyens de Saint-Trailouin doivent signer ça 447
Quarante-quatre minutes plus tôt 470
CHAPITRE VINGT-SIX : Ce spectacle encore plus dingue qu’un tableau de Giger 479
Quatre minutes plus tard 491
CHAPITRE VINGT-SEPT : Encore une fois, je n’écouterai pas Juliette 495
Soixante-douze minutes plus tard 501
1980 – Plan rapproché (suite) 507