Tout peut changer
  • Éditeur québécois

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur le réchauffement climatique. La « vérité qui dérange » ne tient pas aux gaz à effet de serre, la voici : notre modèle économique est en guerre contre la vie sur Terre.

Au-delà de la crise écologique, c’est bien une crise existentielle qui est en jeu – celle d’une humanité défendant à corps perdu un mode de vie qui la mène à sa perte. Pourtant, prise à rebours, cette crise pourrait bien ouvrir la voie à une transformation sociale radicale susceptible de faire advenir un monde non seulement habitable, mais aussi plus juste.

On nous a dit que le marché allait nous sauver, alors que notre dépendance au profit et à la croissance nous fait sombrer chaque jour davantage. On nous a dit qu’il était impossible de sortir des combustibles fossiles, alors que nous savons exactement comment nous y prendre – il suffit d’enfreindre toutes les règles du libre marché : brider le pouvoir des entreprises, reconstruire les économies locales et refonder nos démocraties. On nous a aussi dit que l’humanité était par trop avide pour relever un tel défi. En fait, partout dans le monde, des luttes contre l’extraction effrénée des ressources ont déjà abouti et posé les jalons de l’économie à venir.

Naomi Klein soutient ici que le changement climatique est un appel au réveil civilisationnel, un puissant message livré dans la langue des incendies, des inondations, des tempêtes et des sécheresses.

Nous n’avons plus beaucoup de temps devant nous.
L’alternative est simple : changer... ou disparaître.

Tant par l’urgence du sujet traité que par l’ampleur de la recherche effectuée, l’auteure de No Logo et de La Stratégie du choc signe ici son livre le plus important à ce jour.

Table des matières

Table des matières
TOUT PEUT CHANGER 1
Liste des sigles et acronymes 7
AVANT-PROPOS - D'une manière ou d'une autre, tout est en train de changer 11
PREMIÈRE PARTIE - Deux solitudes 43
DEUXIÈME PARTIE - La pensée magique 217
TROISIÈME PARTIE - Parce qu'il faut bien commencer quelque part 331
CONCLUSION - L'heure de vérité 505
REMERCIEMENTS 525
NOTES ET RÉFÉRENCES 533
INDEX 597