Un léger désir de rouge
  • Éditeur québécois

«Moumbala, je suis dans un café pour oiseaux de nuit, pas trop loin du marché bigarré. Oui j’ai survécu, mais rien n’est gagné. Le sein manque à l’amoureuse, à la trapéziste, le sein de la mère manquera à l’enfant s’il advient. Le sein du chirurgien restera de glace sous les caresses. Je ne sais hurler que dans les déserts, je ne sais parler de ces choses enfouies qu’à toi.»

Toulouse, à vingt-huit ans, combat un cancer. Elle vient de subir l’ablation d’un sein. Son corps d’acrobate, solide, souple, l’a trahie. Odilon son amour s’est éloigné. La maladie la ramène sur les traces de son ancêtre, de son enfance, près des siens, si peu liants. Elle se replie sur elle-même et cherche une façon de renouer avec le désir.
Traversé par la grâce, est un roman d’une grande beauté qui nous transporte dans l’univers lyrique d’Hélène Lépine.

Hélène Lépine a étudié la littérature comparée et le russe. Elle a vécu en Bulgarie, à Moscou, puis à Saint-Domingue où elle a enseigné le français et l’anglais. Par la suite, elle a été professeure d’espagnol et de lettres au Collège Brébeuf à Montréal, sa ville natale. Un léger désir de rouge est sa quatrième publication. Les trois premières sont parues aux Éditions Triptyque.

Table des matières

Table des matières
Un léger désir de rouge 1
I 9
II 61
III 113
Remerciements 163
Dans la même collection 165
Dans la collection hamac-carnets 167