Les fraises de la mère d'Anton

Anton, 43 ans, est médecin. Il vit à Berlin, entouré de ses amis Alix, Jan et Bernd. Ses parents habitent une petite ville de province, où le grand plaisir de sa mère est de cultiver des fraises dont elle fait des confitures qu’elle expédie immanquablement à son fils.
Depuis quelque temps, Anton voit avec chagrin sa mère multiplier les oublis au point d’omettre de planter les fraises auxquelles elle tient tant.
Lorsqu’il rencontre Lydia, la vie d’Anton semble s’éclairer. Lui qui s’était toujours imaginé seul parvient soudain à envisager son avenir en couple. Il lui faudra cependant composer avec le passé de Lydia, dont certains éléments resurgissent et s’insinuent comme par effraction dans un quotidien toujours plus fragile.
Katharina Hacker dresse avec sensibilité le portrait de personnages en prise avec des souvenirs envahissants qu’ils doivent apprendre à apprivoiser ou choisir d’oublier.

« Empreinte de réalisme poétique, la narration de Katharina Hacker est discrète mais forte. […] Un roman magistral et émouvant. » Frankfurter Allgemeine Zeitung

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Titre 5
Copyright 6
Début du texte 7