L’Impossible Dialogue
  • Éditeur québécois

Cet essai est né d’une interrogation : comment expliquer le retour en force, depuis les années 1980-1990, de la question des relations entre science et religion et des appels au « dialogue » entre ces deux domaines pourtant si éloignés par leurs objets et leurs méthodes ?

L’historien des sciences Yves Gingras analyse d’abord les limites théologiques de l’autonomie de la recherche scientifique au XVIIe siècle. Il retrace ensuite la longue histoire allant de la condamnation de Galilée pour hérésie en 1633 jusqu’à sa réhabilitation par Jean-Paul II après plus de trois cent cinquante ans de revendications en ce sens par les savants européens. Il montre enfin comment Dieu et la théologie naturelle sont devenus marginaux dans le champ scientifique au cours des XVIIIe et XIXe siècles, à mesure que la pensée scientifique naturaliste s’est étendue à la géologie, à l’histoire naturelle, aux origines de l’homme et à l’histoire des sociétés et des religions.

Face à la montée de mouvements religieux et spirituels néoromantiques qui rejettent les acquis des recherches scientifiques les mieux établies, l’auteur en appelle à prendre le parti de la raison.

Yves Gingras est professeur à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences. Il a publié de nombreux ouvrages d’histoire et de sociologie des sciences. Les plus récents sont « Sociologie des sciences (PUF, 2013) » et « Controverses, accords et désaccords en sciences humaines et sociales (CNRS, 2014) ».

Table des matières

Table des matières
L’Impossible Dialogue 1
Introduction 9
CHAPITRE 1 29
Les limites théologiques de l’autonomie des sciences 29
Aristote: un premier conflit des facultés 32
Copernic tente sa chance 39
Censure luthérienne de Kepler 44
Galilée attaque les théologiens 47
L’épistémologie catholique du cardinal Bellarmin 51
L’Inquisition et ses procédures 54
Galilée dénoncé, Copernic condamné 57
Une « admirable conjoncture » pour Galilée 68
Un ballon d’essai: la lettre à Ingoli 71
Galilée condamné et séquestré 73
CHAPITRE 2 87
Copernic et Galilée : deux épines au pied des papes 87
Peiresc demande la libération de Galilée 88
Leibniz à la défense de Copernic 91
L’Encyclopédie implore Benoît XIV 93
La sépulture tardive de Galilée 97
La fin d’un acharnement 99
Napoléon s’empare des archives du procès de Galilée 101
La réhabilitation de Galilée 104
Galilée et Vatican II: une nouvelle conjoncture exceptionnelle 106
L’intervention de Jean-Paul II 112
CHAPITRE 3 119
Dieu : du centre à la périphérie des sciences 119
À la recherche de causes naturelles 126
La théologie naturelle : la science au service de Dieu 129
Dieu : une hypothèse inutile 136
La géologie contre le Déluge 137
La révolution darwinienne 143
Une histoire naturelle de l’homme 148
Une histoire naturelle des religions 152
Naturaliser Dieu 155
CHAPITRE 4 159
La science censurée 159
L’autocensure des savants catholiques 160
Censure à l’université de Louvain 166
Des atomes inquiétants pour l’Église 170
La pluralité des mondes 175
Pas d’astronomie pour les dames… 178
Une Histoire naturelle « hypothétique » 179
Condamnation du matérialisme et de l’histoire critique des religions 183
Rétractations évolutionnistes 195
CHAPITRE 5 213
Du conflit au dialogue ? 213
L’évolution des discours sur les rapports entre science et religion 220
La montée des conflits 227
Les deux livres de Dieu ne peuvent se contredire 236
La montée du « dialogue » science-religion 239
L’effet Templeton et l’« industrie » de l’histoire des rapports science-religion 243
CHAPITRE 6 255
Qu’est-ce qu’un « dialogue » entre science et religion ? 255
Le dialogue comme mode d’argumentation 256
Les apôtres du dialogue 259
L’intersection vide de deux univers de discours 262
Les usages mystico-théologiques de la physique 271
Le retour de la théologie naturelle 277
L’impossible rationalisation de la foi 287
La raison a-t-elle des limites ? 289
CHAPITRE 7 293
Les croyances contre les sciences 293
L’affrontement de deux cultures 297
Quand les juges se font épistémologues 303
Des visions du monde incommensurables 305
Quand la prière remplace la médecine 308
Paradigme médical occidental contre médecine ancestrale 313
Un choix et ses conséquences 316
CONCLUSION 319
Le pari de la Raison 319
Remerciements 327
Index 329
Table des matières 347