Le jeu de l’Ogre
  • Éditeur québécois

Tingwick, 2008. Alors qu’elle s’apprête à intenter des poursuites contre l’homme qui lui a volé sa jeunesse, Marie-Paule Provost perd la vie dans un accident de voiture. Ses deux filles, Nickie et Alexandra, prennent le relais de sa quête. S’ensuivent une mort, une disparition, un drame familial, autant d’incidents criminels qui laissent peu d’indices sur le mince fil qui les relie. Judith Allison, nouvelle recrue du Service de police régional d’Arthabaska, a la conviction que le mobile de chaque crime est contenu dans celui qui l’a précédé. Un échafaudage qu’elle s’évertuera à démanteler, pièce par pièce. Une enquête policière que l’on suit d’heure en heure, durant vingt jours, à la fin de l’été le plus pluvieux que le Québec ait connu. Un traquenard où se dépêtrent des personnages en quête de vengeance, dans le quotidien rural du Centre-du-Québec. Dans Le jeu de l’Ogre, les bons et les méchants se confondent, comme la grandeur et la détresse, et la vérité de chacun donne souvent raison au crime.

Compléments