La chambre Neptune
  • Éditeur québécois

La chambre Neptune déplie un univers agonique : la longue agonie d’une civilisation et celle, courte, d’une jeune fille de onze ans. Se trace la relation clairvoyante entre Sandrine et son/sa médecin traitant/e, Tirésias. Par la grande maîtrise de son art, Bertrand Laverdure aborde avec humanisme tout ce qui entoure la mort prématurée d’un enfant, les émotions finales, la douleur qui nous invente et nos deuils perpétuels. Ce roman poétique invite à voir et à entendre les notes de la mélodie temporelle, la vie comme une partition.
La chambre Neptune explore les arcanes de l’identité, ses rapports au pouvoir et la mélancolie qui en résulte. C’est en fait un ample puncto reflexionis, l’image d’un ultime sas avant une incontournable transition.