Les passagers clandestins
  • Éditeur québécois

Le discours économique et politique contemporain est truffé de métaphores et de trompe-l’oeil masquant la réalité et la complexité des phénomènes sociaux. On dira par exemple que le marché est déçu d’une annonce politique, ce qui n’explique d’aucune manière les mécanismes et les rapports de pouvoir sous-jacents à la dynamique de la finance internationale. À force de répéter ce genre de métaphore, on en vient à nous faire croire que le marché possède une vie propre et autonome. Nous croyons alors que les phénomènes économiques sont hors de notre contrôle, à l’instar des dieux ou de la météo.
Ces métaphores et trompe-l’oeil sont les passagers clandestins du discours économique : ils tirent profit d’une apparence de vérité sans payer leur dû de réflexion et d’explication de la réalité. Nous devons nous objecter à ces stratégies rhétoriques car elles laissent croire qu’un autre monde n’est pas possible. Ce livre propose la déconstruction de ces métaphores et trompe-l’oeil, première étape nécessaire à la réappropriation du langage et à la construction d’un nouveau discours économique.

Table des matières

Table des matières
Les passagers clandestins 1
Dédicace 11
Avant-propos 13
Les passagers clandestins 17
La main invisible 35
La dictature quantitativiste et mathématicienne 55
Chacun pour soi, tous contre les autres 77
La juste part et le bon père de famille 101
On veut votre bien, et on va l’avoir 119
Trésor de guerre et doux commerce 139
Se réapproprier le discours 157
Remerciements 165
Bibliographie 167
INDEX des Expressions 187
INDEX des noms propres 191