Demain, il sera trop tard, mon fils

, ,
Demain, il sera trop tard, mon fils
  • Éditeur québécois

Quelle planète léguons-nous à nos enfants ? « Il y a eu génocide des valeurs », dit Kami Naidoo-Pagé, fils de la journaliste et écrivaine Lucie Pagé, dans un échange franc avec elle à propos de l'atroce dette écologique et humaine que lui laisse sa génération. Dans un monde de plus en plus complexe, cette conversation entre mère et fils tente d'enjamber le fossé intergénérationnel pour tracer une feuille de route en quête de justice sociale.« Je suis né dans un pays qui était la figure de proue du racisme. On pourrait dire alors que je suis né dans l'injustice, mais je préfère penser que j'émerge de la lutte pour la justice. » De ce cri du cœur, sa voix, celle de la jeunesse qui s'impatiente et veut agir, est fraîche, persévérante et pleine de vie. D'espoir, surtout.