Macaron framboise et chocolat
  • Éditeur québécois

Colin : Alors… vous vous êtes embrassés ? C’est fait ? Tu sors avec Lancelot ?
Moi : Hein ? L’embrasser ?
Colin : Je veux dire… c’est évident que ça allait se passer, vu la façon dont il te regarde.
Moi : Ah ouin ? La façon dont il me regarde ?
Colin : Allez, ne fais pas semblant que tu n’as rien vu ! En plus, il rit à toutes tes blagues, même si elles sont plates ! C’est un signe, ça…
Moi : Un signe ?
Colin : Arrête de répéter ce que je dis comme un perroquet, Dylane ! C’est gossant !
Moi : Comme un perroquet ?
Il s’est levé en faisant claquer sa langue, ce qui m’a enfin fait sortir de ma léthargie.
Moi : C’est pas ce que tu crois ! Je l’ai pas embrassé du tout. En fait, je l’ai poussé dans l’escalier et je lui ai fermé la porte dans la face… Je pense qu’il me déteste, maintenant…
Colin (en se rassoyant en vitesse) : Sérieux ?! Tu as fait ça ? Mais… pourquoi ?