Lueurs de la pampa

Après plusieurs années d’absence, le scénariste Federico Souza rentre pour quelques jours à Chivilcoy, le village de la pampa où il est né et où il a grandi. Il aurait préféré rester à Buenos Aires et s’épargner ce déplacement, mais son père, Bicho Souza, l’a appelé tôt un matin, pour lui annoncer qu’un vieil ami de la famille, Pajarito Lernú, était mort et lui avait laissé en cadeau une vache.
Cet étrange héritage, aussi encombrant qu’une figure qui surgit inopinément du passé, devient le point de départ d’une vaste cartographie du souvenir dessinée avec des lignes fines, successives et arborescentes. Pour le narrateur, parcourir les rues du village et tracer les sillons de la mémoire sont un seul et même mouvement ; pas à pas, les récits s’enchaînent, se touchent grâce à des points de contact délicatement posés comme des jalons. Federico replonge dans sa propre histoire, celle de sa famille, de son village, et d’une certaine façon, du pays tout entier.

Hernán Ronsino élabore ici une mythologie minimaliste et singulière de Chivilcoy, traversée d’intenses éclats de poésie — les lueurs de la pampa —, à l’image du mystérieux manuscrit enterré par Pajarito Lernú et dont les fragments cachent, sous la terre sud-américaine, un secret inavouable et saisissant.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Du même auteur 4
Titre 7
Copyright 8
Dédicace 9
Exergue 11
L’arrivée 13
1. La vache 15
Premier jour. 2 mars 2002 25
2. Les tours de Luna 27
3. Le cahier 36
4. Cimetière 50
5. Cimetière-Glaxo 65
6. Le dîner 82
Deuxième jour. 3 mars 2002 93
7. Avant l’aube 95
8. Le poète 110
9. Notre sang 123
10. Le commissariat 138
11. Télévision 154
Troisième jour. 4 mars 2002 167
12. La Perla 169
13. La morgue 186
14. L’ombre du passé 195
15. Les manuels 211
16. La fête 231
17. Pajarito 267
Le départ 301
18. Pardis 303
Table des matières 323
Présentation 325
Achevé de numériser 326