La fin de ma faim
  • Éditeur québécois

L'histoire de Gabrielle n'est pas uniquement celle d'une maladie, ni celle d'une fille normale qui, un jour, faute de manger, est devenue anormale. Son récit témoigne d'un combat qui se poursuit encore au quotidien.

Alors que sa vie ne devait être que voyages et découvertes, le chagrin et l'angoisse se sont faufilés en elle, jusque dans son sommeil. Malgré ses amitiés sincères et son amour des autres, la jeune femme a ressenti une profonde haine d'elle-même. Ainsi, les pages de ce livre ont la texture des draps usés des hôpitaux qu'elle a dû fréquenter, et leurs mots sont empreints d'autant de larmes que de rires.

En nous confiant son parcours, Gabrielle décrit l'obsession et la peur que provoque l'anorexie, tout en gardant son humour et sa pleine lucidité. Elle souhaite sincèrement que son récit aide à comprendre et à prévenir la maladie, mais surtout, surtout, qu'il parvienne à redonner espoir.