La démocratie hasardeuse
  • Éditeur québécois

Il est presque devenu cliché de parler de la « crise de la démocratie » que traversent les sociétés occidentales. Les femmes et les hommes politiques sont désormais perçus comme une caste de privilégiés au service des grandes entreprises et du monde de la finance. La corruption rend les citoyens de plus en plus cyniques et les pousse à l’abstention les jours de vote.

Mais si le problème de notre système politique n’était pas celui qu’on pense ? Si les médias, les citoyens, les jeunes ou les populistes n’étaient pas à blâmer, mais plutôt le processus même au coeur de notre démocratie : les élections ?

Dans cet essai, Hugo Bonin nous rappelle que pendant longtemps, d’Aristote à Montesquieu ou Rousseau, l’élection a été jugée trop aristocratique et trop élitiste. Pour attribuer des responsabilités politiques, les démocrates avaient recours à un outil oublié de nos jours : le tirage au sort.

Retraçant l’histoire perdue du hasard en politique ainsi que différents exemples de son utilisation contemporaine, cet ouvrage fournit des pistes de réflexion pour ceux qui souhaitent transformer notre démocratie représentative.

Parce que la politique, c’est l’affaire de n’importe qui.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Préface 7
Introduction - Élection et tirage au sort 15
« Crise » et élection 22
Hasard et démocratie 26
Chapitre 1. Expériences historiques du hasard en politique. De l’Antiquité à la modernité 33
L’Athènes antique 34
La République romaine 50
Du Moyen-Âge à nos jours 58
Chapitre 2. Détours et retours du tirage au sort. Expériences contemporaines du hasard 67
Le hasard est partout 68
Voir de plus en plus grand… 75
Et ça continue ! 89
Feuilles de route 99
Chapitre 3. Perspectives et limites. Pour une démocratie hasardeuse 107
Jeux de hasard : entre neutralité et égalité 108
La question du contexte 115
De l’importance de la diversité 128
Un enjeu de taille 134
Conclusion 143
Remerciements 149
Bibliographie 151