Dieu est à l'arrêt du tram

La poésie d’Emmanuel Moses a pour elle d’être immédiatement reconnaissable par sa forme narrative, prosaïque; par son contenu entre prière et comptine, entre réel et (rêve)rie, entre philosophie et théologie; enfin par sa voix simple, juste et sans effets de style.
Son entreprise poétique voyage sur une ligne de crête qui l’expose à tous les dangers, en répétant ce que les traditions anciennes ont magnifiquement dit et chanté : les dieux, Dieu, le destin, le temps, la mort, les sentiments humains, l’amour. Pourtant il paraît neuf et échappe à toute banalité par la sobre justesse de son expression et une fraîcheur de tonalité qui rend tout ce qu’il "répète" actuel et présent.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Titre 5
Copyright 6
Exergue 7
AU BORD DU FLEUVE 9
J'ai entendu dire 11
UNE NUIT SUR LE BOSPHORE 31
Essaie de chasser l'ombre de ton pantalon comme on chasse une mouche 33
Un matin l'homme s'est levé 34
J'ai un problème avec les morts 35
Voilà quinze jours que je ne t'ai pas vue 36
Aujourd'hui j'ai ouvert le journal de l'éternité 37
Parfois Dieu t'inspire un poème, parfois le diable 38
Si le silence devient trop pesant dans ma chambre 40
Le jour où je me présenterai devant Dieu et où il me demandera 41
Je travaille un jour sur deux 42
Comment peux-tu vivre 43
Ramasse-moi 44
Mon frère au cœur brisé 45
Le pauvre oiseau s'est envolé le ventre vide 46
Nos cœurs seront réunis par une belle journée d'hiver 47
Poème ancien 48
Récifs I. M 49
On raconte l'histoire suivante 50
L'arbre a besoin de terre 51
Vol Air France 1856 52
L'immeuble de Pera — deux poèmes 53
Toutes les femmes sont ta mère 55
Adagio du soir 56
Chanteur de rue 57
Au pied du golfe au crépuscule 58
À la question : Qu'as-tu vu d'Istanbul ? 59
Ah, je te reconnais 60
La vie est faite d'embauchoirs, de fuites, de côtelettes d'agneau 61
Je suis dans mon bain 62
La robe rouge 1 et 2 63
DIEU EST À L'ARRÊT DU TRAM 65
Dîner seul 67
Il voulait sauter par la fenêtre mais il n'y avait pas de fenêtre 68
Alors il alla acheter un rasoir 69
Je boirai comme un trou 70
Zakouski était un homme pour tous les temps, pour toutes les saisons 71
Pour un joueur de oud 72
Prière d'un enfant 73
Ne laisse entrer par la fenêtre 74
Tu ne sortiras pas de ta prison, petite âme 75
Tant de lumière t'inonde 76
Qui que vous soyez 77
Sous un marronnier 78
La rumeur est une grille 79
L'homme-trou s'immonde 80
J'ai mangé mon potage 81
Je dois malheureusement vous quitter 82
Dans votre chambre, Seigneur 83
J'arrive à destination 84
Comprenez-moi 85
Je me demande ce qu'il y a derrière l'angoisse 86
Ma tête coupée roule sur les chemins 87
Le un n'est pas assez 88
Dieu est à l'arrêt du tram 89
Je me balance au bout d'une corde 90
On frappe à la porte 91
Il y avait une fois un homme qui était comme un poisson rouge 92
Le jour me saute à la gorge 93
Y a-t-il un monde à l'intérieur du monde, ma chérie ? 94
Dans notre monde qui est un champ labouré 95
Vous êtes bien mort 96
J'ai failli avaler une vis 97
Un cri veut sortir comme un poing de ma gorge 99
Il faut une délicatesse infinie pour écrire un mot 100
Il ne savait plus quel était le sens de la neige 101
À la radio quelqu'un d'intelligent a parlé de la mesure 102
Tu as remarqué que j'ai accroché au mur le petit dessin d'une étoile noire dans un ciel lumineux ? 103
Je suis sur tous les quais de gare 104
J'ai un secret 105
On est de la même plaie 106
Souvenir d'Istanbul 107
La lucarne éclairée au milieu du toit ressemblait à une larme 108
Table 111
Du même auteur 114
Présentation 117
Achevé de numériser 118