Du destin des Parques

Le 6 septembre 1939, les vies de Paul Nguyen, de Charles Gabioni et de Jean Darrecourt vont être bouleversées.Amis d’enfance, ils ont 17 ans quand la guerre éclate. C’est à Saïgon, à 12 000 kilomètres de la Métropole, qu’ils apprennent la mobilisation générale. Incrédules, en juin 40, ils suivent à la radio l’invasion des troupes de l’Axe qui emportent leurs illusions de jeunes patriotes.Paul, un Eurasien qui a grandi à Marseille, Charles, le fils d’un riche colon de l’Annam, Jean, dont le père est pilote sur la rivière Saïgon, se trouvent propulsés dans l’âge adulte. Leur amitié résistera-t-elle à leurs engagements politiques opposés ?Ils vont subir, chacun de leur côté, la violence de l’invasion et de l’occupation japonaise sur l’Asie du sud-est et seront témoins des années dramatiques que connaîtra l’Indochine de 1940 jusqu’à la chute de Diên Biên Phu en 1954. Au milieu des tensions politiques et des tergiversations des gouvernements en Métropole, les trois amis vont assister, impuissants mais révoltés, à la lente et cruelle dérive de la colonie française qui se dirige vers l’aventure communiste.Des scènes d’une époque révolue, des actions tragiques et poignantes se fondent dans les paysages somptueux du Nord Laos, de l’Annam et du Haut-Tonkin.Un roman historique très documenté sur un épisode marquant du XXe siècle !EXTRAITQuelles que soient les stations de radio, les nouvelles restaient confuses. Les speakers faisaient surtout mention de la lâcheté de l’agression ennemie qui n’avait pas hésité à violer la neutralité affichée des trois pays agressés. Ils apprirent que la Luftwaffe bombardait sans relâche les aérodromes hollandais et belges et que leurs gouvernements demandaient l’aide de leurs alliés. Les communiqués parlaient de résistance acharnée des forces franco-britanniques, belges et hollandaises.– Vous voyez, nos troupes sont arrivées sur les lieux et barrent la route aux quelques éléments allemands qui ont pu percer ici ou là les défenses alliées.En fin de journée, leur confiance était toujours intacte. Par la BBC, ils apprirent que le roi d’Angleterre avait appelé Winston Churchill pour assumer la fonction de Premier ministre. Cette nouvelle fit réagir Louis.– Churchill est un fervent partisan de la guerre à outrance.– Absolument ! Vous allez voir, la réponse des alliés va être puissante.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEUne superbe balade à la fois dans le temps, l'histoire et le Vietnam. - Carteroutiere, BabelioÀ PROPOS DE L'AUTEURAprès des études de droit international et de journalisme, Olivier Nourry a créé la société Créations Métaphores, éditeur de tissus d’ameublement de luxe qu’il a dirigé pendant 28 ans. En 2013, Il a publié son premier roman aux Editions Glyphe, Mémoires oubliées, primé par le Lions Club.