La mémoire des morts

Au bord de la mer Baltique, une jeune femme part à la recherche de ses souvenirs disparus.Sortie de l’hôpital partiellement amnésique, une jeune femme retourne sur les lieux de son accident. Sa soeur y a perdu la vie à ses côtés.Sur cette petite île de la Baltique, paradis perdu de leur adolescence, elle mène l’enquête, retrouve un à un ses amis et cherche à reconstituer la bande, le clan des sept. Ils ont changé, vieilli. Et à remuer l’écume des amours enfantines, les souvenirs remontent. Tout ce qu’on a enfoui. Tout ce qu’on aurait dû oublier. La mémoire des morts.Un roman sombre qui livre une réflexion intéressante sur l'oubli, les souvenirs et la mémoire que l'on doit aux disparus.EXTRAITJ’allais retourner me coucher quand la lune est soudain apparue entre deux gros nuages, dans le ciel clair. Pendant quelques secondes, la lumière a inondé le jardin et découvert ce qui n’était jusque-là qu’une forme vague.Il y avait quelqu’un sous ma fenêtre, dans la clarté laiteuse, un homme mince à la peau pâle dont les cheveux blonds flottaient au vent, et qui me regardait, bras tendus, comme pour me faire un signe ou pour me supplier. À PROPOS DE L'AUTEUREric Berg est un auteur allemand, né en 1967, et dont le vrai nom est Eric Walz. C'est de ce nom qu'il signe ses romans historiques et qu'il est connu en Allemagne. La Maison des brouillards est son premier polar, d'où le choix d'un pseudonyme.