Le plus et le moins

"Les livres ont un sort meilleur que celui qui les écrit. Ils sont serrés dans les bras, emportés en voyage, sur une île du Sud ou dans une tente en montagne, fixés avec intensité par deux yeux qui feraient aussitôt baisser les miens."

La liberté rencontrée dans la nature autant que dans les luttes politiques, la fraternité entre travailleurs et le partage avec l’étranger, la lecture de la Bible et la figure de l’ange, l’amour et le plaisir de la littérature, voilà quelques-uns des motifs que tisse l’écrivain italien dans ces trente-sept textes autobiographiques qui composent Le plus et le moins.