Sur la branche droite de l’étoile

Roman

Livre numérique

Sur la branche droite de l’étoile

Une réflexion sur les origines de la Création, de l'Amour, et des êtres qui interagissent en incarnations succesives.Et si l’Amour naissait au cœur des espaces et poursuivait son périple parmi l’infini de la Création jusqu’à atteindre plénitude et pureté ? Imaginez Le Multiple en Un, origine de toute chose, veillant sur sa Création et ses créatures. Et le Petit Prince, son avatar sublime, expression de l'Amour, ayant pour mission de veiller sur les âmes lancées dans la longue aventure des incarnations successives. Et si ces âmes sœurs se cherchaient indéfiniment, se retrouvaient perpétuellement, sous différentes apparences, au fil de l'Histoire de l'Humanité ?La branche droite de l’étoile imagine chaque rencontre sous la forme d’un récit situé à une époque historique différente. Chaque chapitre du roman étant pour ces âmes l’occasion de se reconnaître, s’apprendre, s’aimer au travers d’aventures souvent douloureuses, progressant sur le chemin vers l’Amour enfin libéré de toute entrave. Découvrez, dans un roman entre réflexions philosophiques et ésotériques, une vision nouvelle du récit de la Création.EXTRAITIls n'avaient pas de noms. Rien. Seules leurs odeurs les distinguaient des autres animaux.Le vent soufflait en rafales brûlantes sur leurs nuques sales. La femelle était sèche et brune, plantée sur deux jambes à la musculature fine et endurante. Sa peau mate et glabre se confondait avec les fourrures d'ours brun qui la recouvraient en bandes rudimentairement cousues, au plus près serrées par d'épais tendons dilacérés. Deux yeux lavande trouaient étrangement sa face crasseuse, à moitié dissimulée par l'épaisse broussaille auburn de ses cheveux en bataille.Ils s'étaient rencontrés un soir de grand froid, ils erraient à la recherche d'un abri. La grotte, qui s'était révélée à elle au détour d'un buisson épineux, l'avait sans doute sauvée ce soir-là d'une mort certaine, elle grelottait si fort sous la neige collante qui tombait du ciel noir. Les épaules courbées et les genoux remontés sous le menton, elle s'était blottie tout au fond de l'alcôve de pierre poussiéreuse, quand un souffle rauque l'avait mise en panique.À PROPOS DE L'AUTEURAprès de longues années passées dans l'enseignement dans le nord de la France, Christian Bétourné s'est installé en Charente, à Cognac. Passionné d’art, imprégné de musique et de lecture, il n’était cependant jamais passé de l’autre côté du miroir, celui de la création. 'Je ne sais plus pourquoi ni comment je me suis mis à écrire. Ce fut comme une nécessité, une évidence également. Mon écriture a pris la forme d’une urgence, pulsionnelle et cathartique. J’écris beaucoup de poésie, des récits brefs et denses, des romans, des nouvelles.J’écris comme je respire, j’écris comme je vis.'