Il n'est jamais trop tard

Polar

Livre numérique

Il n'est jamais trop tard

Plongez-vous dans le passé du détective Thel et l'enquête qui ne cesse de le hanter. Une vieille enquête mêlée à un important crash d'avion aux alentours du Golden Gate...Thelonious ne croit pas au hasard et il reprend l’enquête qui le hante depuis toujours. Cette fois, il est décidé à aller jusqu’au bout pour que justice soit faite. Alors que le FBI et la CIA sont mobilisés sur le crash suspect d’un avion au-dessus du Golden Gate, Thelonious déroule le fil de son passé d’où surgissent fantômes, personnages troubles, corrompus et énigmatiques. Les deux enquêtes s’entremêlent, les pistes se brouillent, des témoins disparaissent. Son obsession est-elle le meilleur guide pour découvrir la vérité ?Thel pourra-t-il enfin découvrir la vérité ou sera-t-il mené dans un jeu de pistes sans fin à cause de son obsession et ses fantômes ? Découvrez sans attendre les nouvelles aventures de votre détective new-yorkais préféré dans ce polar haletant !EXTRAITEt maintenant, le crash inexpliqué d’un avion sur la côte Ouest, survenu trois jours auparavant. Incident ? Bombe ? On se perdait en conjectures. En ces temps de tensions géopolitiques au Moyen-Orient, la présence à bord du consul d’Israël n’arrangeait pas les choses. Pour une raison toujours inexpliquée, le Boeing AU1148 d’Atlantic s’était abîmé cinq minutes après son décollage de San Francisco, en tournoyant sur lui-même, avant de sombrer, pile au large du Golden Gate, vers South Bay. L’horreur absolue.La tension était remontée d’un cran sur le territoire. Sur les dents, les garants de la sécurité publique tentaient par des messages apaisants – mais souvent contradictoires – de calmer le stress qui avait envahi la population. Deux cent cinquante personnes étaient mortes sous le regard de deux vidéos amateurs aux réflexes rapides, postés, selon la connaissance des lieux de mon enfance, entre le Golden Gate Park et les côtes acérées de Bonita Cove.Le son strident remplissait désormais tout l’espace, ricochant dans les moindres recoins, fouettant en dominatrice mes chairs engourdies. 2 h 28 du matin sur les bâtonnets de plus en plus lisibles. J’attrapai le portable au jugé, le cœur cognant.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEAvec son nouveau roman [...], l’auteur nous fait plonger dans l’univers sombre du polar américain avec une plume bien française. Un savoureux mélange. - Isabelle Léouffre, Paris MatchUne écriture efficace, au scalpel, genre Connolly, Il n'est jamais trop tard, quatrième polar de Chris Costantini, Niçois de coeur, est un régal. - Détente (spécial festival du livre de Nice)L’écriture de Chris Costantini est brillante, son intrigue tient superbement la route et la bande-son de ce thriller fascinera tous les passionnés de jazz. - TSF JazzÀ PROPOS DE L'AUTEURChris Costantini se lance en 2008 dans l’univers du polar. D’abord édité au Masque et lauréat du prix de Beaune, ce qui contribuera grandement à lancer cette carrière, puis chez Michel Lafon, il tente, à raison, l’aventure de l’autoédition numérique avec la parution de Lames de fond. Le livre connait un succès immédiat auprès des lecteurs et se classe très vite parmi les best-sellers français, avec 15 000 exemplaires vendus.Son âme de grand baroudeur fournit à ses romans leur cadre, inspiré de ses nombreux voyages – et le lecteur curieux sortira ses vieux disques de Monk et de Chet Baker pour prolonger l’univers jazz qui s’y trouve distillé.